Muddy Waters

René HAUSMAN

Nocturne, 2005
Collection BD Blues



Après Charley Patton, John Lee Hooker et le gospel, la collection BD Blues des éditions Nocturne s'intéresse au cas de Muddy Waters avec une BD d'une vingtaine de pages signée Hausman, une biographie de Jean Buzelin en français et en anglais et, cerise sur le gâteau, deux CD d'un peu plus d'une heure chacun qui couvrent l'essentiel de la carrière du bluesman entre 1946 et 1954.
Une très belle surprise que cet album. Dans ses magnifiques dessins, Hausman fait revivre avec autant de tendresse le vieux Muddy en pleine gloire, frottant ses cordes à coups de bottleneck rageur et la bouille impayable du petit McKinley (eh oui, c'était son vrai prénom...) qui rêve en martyrisant sa pauvre guitare bricolée avec trois bouts de ficelle de quitter les champs de coton pour vivre de sa musique dans la grande ville. Effectivement, cela fait un peu cliché, mais telle fut la vie de l'inventeur du Chicago Blues, celui qui a littéralement électrifié le son du delta. En quelques planches, Hausman réussit à rendre un vibrant hommage, semble-t-il sincère, à l'immense musicien décédé en 1983. Le scénario est tout ce qu'il y a de plus basique mais en blues, plus c'est basique, plus c'est bon ! Et s'il est un homme qui s'y connaissait en la matière, c'est bien Muddy Waters. Justement, cette BD est à feuilleter en écoutant la compilation de 44 titres qui l'accompagne. Domaine public oblige, n'est couverte ici que la période allant de 1946 à 1954, ce qui présente somme toute l'avantage d'offrir avec une belle homogénéité un aperçu relativement complet des premiers enregistrements de l'artiste, pour se terminer avec les premières collaborations de Muddy Waters et de l'immense Willie Dixon (on a eu chaud : à un an près, on n'avait ni Hoochie Coochie Man, ni I Just Want To Make Love To You...).
Au final, voilà pour les amateurs du gros blues qui tache un très, très bel objet à s'offrir pour savourer du Muddy brut de décoffrage comme on l'aime.

Mikael Cabon

partager sur facebook :