Le théorème de l'Engambi

Maurice GOUIRAN

Jigal, 2005



L'Estaque, les quartiers à l'entrée de Marseille côté ouest. Une bande de copains typiquement Marseillais. Riri et Bart découvrent dans des toilettes d'autoroute, Victor Babinet, un fameux chercheur en mathématiques, à l'agonie. Il travaillait sur LE théorème de tous les temps, celui que personne n'est encore arrivé à démontrer. Le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés, ça vous dit quelque chose. Eh bien cette égalité n'est plus valable, hypoténuse ou pas d'ailleurs, à une puissance supérieure à 2. Celui qui démontrera ce théorème se verra confier à titre de prix, un véritable petit magot. Bien sûr cela attire les convoitises. Alors de Marseille à Rabat puis à Ankara, Bart va partir chercher la solution du théorème à laquelle participent d'anciens collègues de Victor.

Dès le départ il y a l'Estaque, omniprésente avec tout ce qui fait le pittoresque marseillais : le pastis, les pistes, la bande de potes dans laquelle on trouve Riri qui boit, déconne et drague, Thalès le mathématicien de la bande, Bart le gars sérieux mais qui ne sait plus trop où il en est entre Mado et Véronique. Ca démarre un peu doucement, si bien que le lecteur se demande si on ne va pas en rester à une simple description de la bande estaquienne. Puis ça prend corps avec cette opposition entre deux mondes : celui des cools de l'Estaque et celui des sérieux de Sociétés de Mathématiques. Le rythme change et on est entraîné aux quatre coins de l'Europe. Heureusement c'est plus prenant. Ca se lit même avec un certain plaisir. A l'arrivée c'est un bon petit polar sympa mais dans lequel il manque un doigt de suspense. Pas mal !

Marc Suquet

partager sur facebook :