La mécanique du talion

Laurent GENEFORT

L'Atalante, 2003
Collection La Dentelle du Cygne



Poursuivi par des ennemis implacables, Léodor Kovall, fonctionnaire de police, court mais n'échappera pas longtemps à ceux qui le traquent. Pour quelle raison lui en veut-on ? Léodor l'ignore et cette question va le tarauder durant les interminables heures pendant lesquelles il sera affreusement torturé, au-delà de toute souffrance humainement supportable par des bourreaux qui pousseront le sadisme jusqu'à lui interdire le refuge du coma puis, l'abandonneront à l'article de la mort. Or, notre homme revient de son enfer et, se nourrissant de sa propre douleur, parvient à survivre et à se reconstruire pour qu'enfin Léodor Kovall cède la place à un nouvel homme, le terrible, l'implacable, l'impitoyable Valrin Hass qui, animé d'une haine inextinguible, n'a plus qu'une idée en tête : comprendre et se venger. Rendre coup pour coup, oeoeil pour oeoeil, dent pour dent, implacablement ! Pire, faire payer au centuple le supplice inhumain qu'on lui a fait endurer !..

Un space opera assez classique somme toute, mais très efficace et on ne peut plus captivant. Les Vangks, une race d'extraterrestres maintenant disparue, ont laissé, dans toute la galaxie, un nombre impressionnant de portes qui permettent de voyager instantanément, malgré la distance phénoménale qui les sépare, d'un système stellaire à l'autre. Grâce à ces portes, les humains dominent donc le voyage interstellaire et peuvent dorénavant explorer des mondes d'une extraordinaire diversité ce dont Valrin Hass ne se prive pas pour mener à bien sa traque et assouvir sa vengeance. Car c'est à cause de la mystérieuse jeune femme qu'au cours de sa dernière mission il a accepté de convoyer que Léodor Kovall a été si effroyablement torturé et que celui qui devient son compagnon, Xavier Ekhoud, un généticien spécialiste du clonage, en quête de la femme qu'il aime, a bien failli être assassiné. Dans cet univers où multimondiales (extension galactique des multinationales d'aujourd'hui), ordres religieux et sectes se disputent le pouvoir, ses pérégrinations l'amènent à découvrir qui est responsable de tous ses malheurs, mais aussi l'existence, aux confins de la galaxie, non loin d'un trou noir, d'une Porte Noire susceptible de s'ouvrir sur l'univers où les Vangks auraient trouvé refuge. Bâtisseur d'univers hors pair, Laurent Genefort a de l'imagination à revendre. Il nous offre une fois encore une nouvelle preuve de son talent de conteur dans ce roman plein d'aventure, d'amour, de haine et d'amitié, saupoudré de Hard Science - comme il aime à le faire - sans que pour autant cela nuise à la compréhension de l'intrigue, un roman aux multiples rebondissements, bien construit, rythmé, mené avec maestria, fort agréablement écrit et qui, cerise sur le gâteau, dépayse un lecteur toujours insatiable quand les univers surprenants - que les personnages sobrement brossés, vivants et attachants animent - sont intelligemment dépeints, crédibles et cohérents - comme c'est effectivement le cas dans "La mécanique du talion" ! -, et qui en redemande encore et encore et encore.

Un space opera passionnant et qui tient ses promesses, par l'un des chefs de file de la science-fiction française. Une valeur sûre !

MGRB

partager sur facebook :