Les Noces macabres

Jean-François COATMEUR

Albin Michel, 2016



"Il neige sur le Lac Majeur
Les oiseaux-lyres sont en pleurs..."
(Mort Shuman)

17 septembre 1987. Que s'est-il passé dans cet appartement brestois lors d'une fête d'étudiants qui a mal tourné ?

2012, soit vingt-cinq ans plus tard. Trois notables, aux vies apparemment au-dessus de tout soupçon, reçoivent un appel téléphonique qui va venir bouleverser leur quotidien, jusque-là tranquille...

Quelques paroles d'une chanson de Mort Shuman, puis une voix métallique, anonyme et menaçante. C'est alors une véritable panique qui s'empare de ces trois notables, autrefois amis et étudiants en médecine... à Brest. Ils faisaient alors partie d'un quatuor qu'on appelait "la petite bande".

Le professeur Alain Vénoret, éminent docteur en médecine et quatrième membre de "la petite bande", semble, quant à lui, avoir été épargné. Pour quelle raison ?

La parution d'un roman de Jean-François Coatmeur est toujours un événement pour ses nombreux et fidèles lecteurs dont je fais partie depuis la lecture de son roman choc Les Sirènes de minuit, en... 1976 ! Ce fut la découverte d'un auteur (plein d'humour, passionnant et passionné) que j'ai eu le grand plaisir de rencontrer à maintes reprises depuis lors (conférences, festivals...).

J'ai beaucoup apprécié ces Noces macabres. Une sombre histoire, très sombre, parfaitement maîtrisée. Un suspense parfaitement conduit. Une intrigue implacable. Une vengeance machiavélique qui n'est pas sans perturber le lecteur...

Pour conclure, je citerai simplement quelques lignes du long article consacré à Jean-François Coatmeur dans le Dictionnaire des littératures policières (la bible !), sous la direction de Claude Mesplède (le pape du polar !) : "Coatmeur, dont plusieurs ouvrages ont inspiré la télévision, figure avec ses suspenses inventifs et finement ciselés parmi les plus brillants romanciers français du genre"...

Roque Le Gall

partager sur facebook :