La Marche du mort

Larry McMURTRY

Gallmeister, 2016
Lonesome Dove : les origines, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Laura Derajinski



Je cite la quatrième de couverture : "Aux confins d'un Texas encore sauvage, les jeunes Augustus McCrae et Woodrow Call viennent de s'engager pour faire régner un semblant d'ordre dans ce pays en devenir. Sous-équipés, piètrement entraînés et mal dirigés, ils s'apprêtent à traverser une série d'expéditions et d'aventures plus dangereuses les unes que les autres. Tour à tour poursuivis par des Indiens, l'armée mexicaine ou des ours, ils devront se battre au milieu d'une nature hostile. Heureusement que les femmes sont là pour les laisser rêver à des jours meilleurs."

OK, OK, c'est peu courageux de ma part d'utiliser le résumé fait par l'éditeur. Je demande la clémence du jury ! Et d'une, je ne fais pas ça très souvent. Et de deux, là, je peux difficilement faire mieux comme aperçu du récit. Et puis je vais bien être obligée de me bouger pour vous donner mon avis, non ?

Avis que voilà : ça ne m'a pas plu. Evénement rare avec une sélection de notre éditeur chouchou Gallmeister, ça mérite d'être signalé. En cause, non pas l'excellence du récit (indubitable) ou la qualité d'écriture (indiscutable), ou même l'efficience de la traduction (pointue). Non, en fait, ce qui m'a repoussée ce sont les personnages et leurs péripéties. Comme le livre est très bien écrit, on adhère totalement au propos de ces deux goujats, sots, paresseux et pleutres qui font leurs premières armes parmi la lie de l'humanité où bien peu de belles figures émergent. Un récit qui sent les pieds, la sueur et a le goût de la médiocrité. On croit sans problème que la "plus grande nation du monde" s'est édifiée à partir de ce genre d'épopée, mais je ne suis pas arrivée à dépasser son côté minable pour saisir la truculence des deux protagonistes. Certes, on pourrait les racheter grâce à leurs quelques éclairs de courage ou de comportement chevaleresque (rares mais présents). Ca n'a pas suffi à mes yeux, hélas !

Enfin, tout ça pour dire que c'est un excellent livre que j'ai vraiment détesté. Que cela ne vous dissuade pas d'essayer, mais à vos risques et périls !

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :