L'Affaire Jane Eyre

Jasper FFORDE

Fleuve Noir, 2004



1985, entre Angleterre et République Populaire du Pays de Galles, la détective littéraire Thursday Next, accompagnée de son dodo apprivoisé, est chargée d'enquêter sur la disparition de Jane Eyre du roman éponyme. C'est que dans ce monde où les dirigeables sont maîtres des airs, où les voyages dans le temps sont monnaie courante - quoique surveillés - et où Winston Churchill est inconnu au bataillon, la littérature n'est pas chose que l'on prend à la légère. Au point qu'elle est le centre de toutes les attentions, tant au niveau des loisirs de masse, des querelles quasi-religieuses (ce ne sont plus les Témoins de Jéhovah qui viennent frapper à votre porte, mais les Baconiens, tenants de la théorie selon laquelle les pièces de Shakespeare auraient été écrites par Francis Bacon) que de la grande criminalité.

Premier roman de la série que Jasper Fforde consacre à Thursday Next, L'affaire Jane Eyre s'impose d'emblée comme un roman qui fera date. Dans un univers décalé proche du steampunk, aussi extravagant que convaincant tant il est détaillé, l'écrivain gallois a réussi à bâtir une intrigue solide à travers une succession apparemment incohérente de situations rocambolesques, sans oublier de s'intéresser à la personnalité complexe de son héroïne. Décor, intrigue, personnages, tout est parfait. C'est tout ? Non ! Ce roman est, qui plus est, parfaitement documenté. Manifestement l'oeoeuvre d'un authentique passionné de littérature britannique, L'affaire Jane Eyre nous fait redécouvrir, de l'intérieur, certaines des plus belles pages de l'histoire littéraire d'Outre-Manche, les héros du roman pénétrant littéralement dans un poème de Wordsworth ou dans le roman de Charlotte Brontë auquel Fforde rend un vibrant hommage... en se permettant d'y apporter quelques retouches, pour le plus grand plaisir du fan-club de Charlotte Brontë, s'il existe également dans notre monde ! Passionnant, hilarant, jubilatoire pour les amateurs de littérature que nous sommes, ce roman est une parfaite réussite. Incontournable.

Mikael Cabon

partager sur facebook :