L'ombre d'une reine noire

Raymond E. FEIST

Bragelonne, 2004
Traduit de l'anglais (USA). Première parution dans la langue originale en 1994



Sur Shila, après avoir combattu les envahisseurs pendant dix-sept ans, Jarwa, le sha-shahan des Sept Nations des Saaurs, le peuple lézard, souverain de l'empire de l'Herbe et seigneur des Neuf Océans, assistant à la ruine de son empire et à l'incendie qui ravage sa capitale, accepte, bien que craignant un terrible piège, que les Panthatians (prêtres-serpents venus d'un autre monde) ouvrent une faille pour permettre aux derniers survivants de son peuple de fuir et de trouver refuge sur une autre planète. Dès lors, depuis Novendus, continent de Midkemia où les exilés Saaurs se sont installés, les Panthatians assoiffés de pouvoir, s'appuyant sur les qualité guerrières du peuple lézard, veulent maintenant envahir le royaume. Leur armée, dirigée par la reine Emeraude, est si redoutable qu'à l'issue de la dernière bataille, sur les vingt mille guerriers engagés, seuls cinquante-huit sont revenus !...

De son côté, Erik, quinze ans, fils bâtard du baron de la Lande Noire, apprenti forgeron fort habile et soigneur de chevaux éclairé coule des jours paisibles auprès de sa mère dans son village de Ravensburg. Mais voilà que l'un de ses deux demi-frères, Stefan, qui a juré sa perte viole Rosalyn, l'amie d'Erik. Ce dernier tente de lui venir en aide et, ce faisant, tue accidentellement Stefan. Accompagné de Roo, il fuit vers Krondor, mais les deux amis finissent par être capturés et condamnés à mort par le prince Nicholas, fils d'Arutha qui vient de mourir. Erik et Roo vont être pendus quand on leur propose la vie sauve s'ils acceptent d'intégrer le corps des cinquante mercenaires que Calis, l'Aigle de Krondor, demi-elfe, fils d'Aglaranna, la reine des elfes, va tenter d'infiltrer dans l'armée de la reine Emeraude afin de peut-être trouver un moyen de la vaincre. Pour courageuse qu'elle est, la mission n'en demeure pas moins désespérée... Et enfin Miranda, une jeune femme mystérieuse apparemment dotée de grands pouvoirs et chargée d'une étrange mission, se rend à Elvandar, plus précisément chez Aglaranna, pour y quérir Pug, le grand mage. Mais, arrivée à destination, force lui est de constater que celui-ci a disparu...

Avec "L'ombre d'une reine noire", Raymond E. Feist démarre une nouvelle aventure plantée dans l'univers de Midkemia, en fait celui des "Chroniques de Krondor" dans lequel, rappelons-le, s'immerger fut un vrai délice, et offre à ses lecteurs un récit fantastique aux personnages fort attachants, bien écrit, bien construit, mené avec maestria, riche en péripéties de surcroît. Une action rythmée, haletante, une narration fluide, de belles descriptions aussi. On retrouve également avec plaisir certains des héros qui ont animé les "Chroniques" ou bien leurs descendants directs. On en croise de nouveaux (magiciens, êtres venus de l'au-delà, elfes, dragon, mais aussi des jeunes gens aussi courageux qu'intrépides et qui se découvriront une grande force morale...), vivants, attachants à souhait et qu'on suit avec intérêt. Bref, Raymond E. Feist, auteur talentueux au savoir faire reconnu, met en place une nouvelle saga qui promet d'être aussi passionnante que ses précédents romans. Bravo !

De l'aventure et du divertissement comme on aime... Un vrai régal ! La suite, vite !

Premier tome d'une tétralogie intitulée : "La guerre des serpents", nouvelle saga de Krondor qui commence une génération après les événements du "Boucanier du Roi".

MGRB

partager sur facebook :