L'Enfant prodige

Thierry LABROSSE

Vents d'Ouest, 2015
Ab irato, T 3



Les tomes 1 et 2 d'Ab Irato m'avaient laissé une très bonne impression : histoire rythmée, haletante, et surtout graphisme impressionnant.

Je viens de finir le troisième et dernier tome intitulé L'Enfant prodige. Nous avions laissé les héros dans des postures plus que problématiques : Riel "noyé", Nève prisonnière des rebelles , Gana cernée de tous côtés par les molosses de Jouvence et enfin quelques éléments de la police eux aussi otages des rebelles extrémistes. Je ne vais pas bien sûr vous raconter comment ils vont s'en sortir ni même s'ils vont s'en sortir (encore que l'on s'en doute un peu)... Non, je vais simplement vous faire part de ma légère déception quant à l'intrigue. Elle se "débobine" trop vite, ou peut être trop simplement, je ne sais pas, mais il manque un petit quelque chose pour éviter l'aspect convenu, bien que le choix du sujet de l'intrigue mérite toute notre attention ! Que va devenir ce monde ou l'argent supplante l'Homme ?

Pour autant, j'ai eu beaucoup de plaisir à la lecture de ce tome grâce, comme pour les deux autres, aux superbes dessins de Thierry Labrosse. La mise en scène est assez impressionnante, les scènes d'action parfaitement filmées... euh... pardon, dessinées et les couleurs renforcent cette ambiance glaciale de "petits poissons" piégés et luttant pour "s'appartenir".

Au-delà de la BD, continuons nous aussi, comme Gana, à être AB IRATO !

Annecat

partager sur facebook :