La Revue dessinée, n° 5

COLLECTIF

LRD SAS, 2014



Et voilà encore un nouveau numéro de La Revue dessinée qui passe comme une fleur ! Entre l'histoire de la volonté d'indépendance de l'Ecosse et l'enquête menée par deux grands noms, Etienne Davodeau, dessinateur et Benoît Collombat, de France Inter, sur l'assassinat du juge Renaud, c'est du lourd, de l'informatif et du passionnant. Prenant aussi, ce reportage sur les emprunts toxiques de collectivités locales, comme la ville d'Unieux, dans laquelle le nouveau maire, Christophe Faverjon, Front de gauche bien sûr, se bat contre Dexia. Dexia ? La banque à la stratégie de développement des collectivités si bien connue ? Eh oui, Dexia a vendu elle aussi des emprunts toxiques, comme le raconte le reportage illustré : Dexia, la banque qui a ruiné cinq mille communes... Sympa, non ? Le contribuable français remercie vivement cette banque et ses quelques milliards de perte, qu'il a lui même contribué à renflouer. La mauvaise santé économique de la France ne serait-elle pas qu'une question de compétitivité des entreprises ? C'est très probable puisque, dans le cas de Dexia, on atteint des chiffres correspondant à 2,8 % du PIB français.

En bonus, plutôt rigolotes les impressions de ce journaliste, homme, débarqué dans un cours de natation synchronisée, exclusivement féminin : une situation dans laquelle il faut être élégant, ce que ne porte pas au mieux son ventre mode Kro ! Mais aussi, les superbes dessins de Carlos Nine dans l'article consacré à Pierre Etaix.

Un très bon numéro, donc. Comme nous sommes en début de nouvelle année et après le reportage sur Dexia, j'en profite pour souhaiter une bonne année à nos chers amis banquiers pour leur aide efficace apportée à l'économie française. Merci les gars pour votre belle solidarité...

Marc Suquet

partager sur facebook :