La patrouille des invisibles

Olivier SUPIOT

Glénat, 2014



Pas étonnant qu'il ait gagné le prix du meilleur dessin à Angoulême en 2003, le dessin de Supiot est superbe. On retrouve cette qualité dans ce nouvel album avec de belles couleurs, des traits fins, des expressions profondes.

La Patrouille des invisibles, c'est l'histoire d'Hubert Lessac, un gars super amoureux de sa Louise mais qui part à la guerre de 14 comme aviateur. Vite fait, il y gagne ses galons mais s'écrase après dix-neuf victoires. Récupéré par une escouade de poilus, il va vivre leur vie dangereuse dans les tranchées.

Il tombe en pleine période de commémoration de la grande guerre, cet album. Mais il ne faut pas le considérer comme un bidule de circonstance de plus. Non, l'histoire de ce héros qui veut mourir malgré la gloire acquise dans le ciel est intéressante, depuis ses combats aériens jusqu'à sa rencontre avec la patrouille, composée de gars solidaires devant le danger. De beaux personnages comme celui de Titan, Titouan Kerzadec de son vrai nom, une vraie baraque qu'un des poilus a rencontré au bagne, en Guyane. Un gars qui fait dire que l'on est heureux d'être dans son camp et qui, caché derrière son masque, terrorise les Allemands.

Mais Un amour de Marmelade, le précédent album de Supiot, j'avais déjà kiffé !

Un cahier graphique complète joliment l'album.

Marc Suquet

partager sur facebook :