Le Fleuve des dieux

Ian MCDONALD

Folio SF, 2013
Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Gilles Goullet



Année 2047. Dans une Inde surpeuplée, déchirée par des conflits sociaux et politiques, neuf destins se croisent en une palette de couleurs et de sensations à donner le vertige, emportant le lecteur dans son torrent, le noyant dans une masse tourbillonnante d'eau boueuse.

Ce roman fleuve, descriptif à l'extrême, nous plonge au coeur de la chaleur étouffante de Vârânacî, dans les méandres de la cité de pouvoir et de vice. Ian McDonald se sert habilement du panthéon hindou pour servir son propos novateur en termes d'intelligence artificielle, facteur de transgression morale. A travers sa galerie de personnages au traitement parfois inégal, l'auteur de Roi du matin, reine du jour nous transporte entre vertige des intrigues politiques, enjeux économiques, conflits familiaux, questionnements identitaires et révolutions technologiques. Le tout baignant dans le fleuve omniprésent, abreuvant l'histoire de références et de termes indiens parfois indigestes pour le lecteur non averti.

Fort heureusement, un glossaire figure dans les dernières pages pour guider le lecteur à travers une histoire solidement ancrée dans la culture hindoue. Même si l'on peut comprendre à force la signification des termes dans le contexte, l'incompréhension peut en effet de temps en temps nous éjecter de l'histoire. Cela étant dit, on y replonge très vite avec plaisir.

Ian McDonald livre donc une oeuvre massive, complexe et intelligente, qui ravira les amoureux de l'exactitude, peut-être un peu moins les amateurs d'histoires concises.

Alain

partager sur facebook :