Le Livre anglo-saxon

Brian WOOD

Urban Comics, 2014
Northlanders, T. 1, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Benjamin Rivière



Et si les Vikings n'étaient pas les barbares sanguinaires que l'on croit connaître ? C'est à partir de ce postulat de base que Northlanders tisse une toile historique à travers la mer du Nord... dans le vaste monde anglo-saxon.

La force du livre réside dans un projet ambitieux : celui de réhabiliter les Vikings dans leur réalité historique. Cette démystification est déjà mise en oeuvre depuis quelques années à travers la littérature, la télévision et des expositions fleurissant à travers le monde. Loin d'enfoncer une porte ouverte, Brian Wood se charge plutôt d'enfoncer un clou dans le bois dur du lieu commun avec son marteau narratif implacable tout au long du Livre anglo-saxon.

A travers quatre histoires, l'auteur de The Massive défriche l'histoire des hommes du Nord et fait souffler un vent de vérité sur le cliché poussiéreux du Viking tel qu'on le voit dans nos représentations classiques. Que ce soit en compagnie d'Edwin le jeune égaré, des trois femmes guerrières ou du légendaire Sven Le Revenant, l'ouvrage tout entier nous transporte et détaille leurs rapports aux autres peuples, à la religion et à la mer. Le scénariste, passionné par la période, est ainsi accompagné par Patrick Weber, qui ne manque pas de mettre les choses aux clair dès les premières pages de l'ouvrage : pour lui, "Il est temps de rendre aux fils d'Odin la place qui leur revient".

Excellent dans le projet, Northlanders est parfois inégal dans ses histoires comme dans ses dessins. Quatre équipes de dessinateurs et coloristes se succèdent ici pour donner vie aux personnages nordiques. Les traits sont tantôt forcés, tantôt aériens pour que le lecteur soit à la fois transporté à travers les contrées vertes et salées, et cloué au sol dans la crasse et l'obscurantisme.

Le Livre anglo-saxon n'est que le premier ouvrage d'un projet en trois volumes, chacun prenant place dans une partie du monde bien définie, à une époque donnée. C'est donc sans modération, et dans l'expectative d'autres voyages à venir, que votre serviteur vous encourage à prendre le large et à vous laisser porter par ces pages !

Alain

partager sur facebook :