Jeu d'ombres

Ivan ZINBERG

Critic, 2014



Des épreuves d'auteur et surtout non corrigées, ça fait un peu peur. Je m'étais imaginé un poncif policier au style lourdaud et insipide, constellé de fautes d'orthographe. C'est bien loin de ce que j'ai eu entre les mains : Jeu d'ombres est une jolie surprise d'un auteur que je ne connaissais pas.

Jeu d'ombres, ce sont deux histoires menées de front : le crime d'un chercheur en génétique dans une université des Etats-Unis, mais aussi un corps brûlé découvert dans une forêt. Curieux quand même d'observer que le corps est enterré depuis plusieurs années... Bien sûr, les deux histoires vont se rejoindre, on l'imagine.

Paul Lorenzo, c'est le flic, genre un peu caricatural. Picoleur et suffisamment (deux litres de bourbon par jour tout de même !) pour que le manque d'alcool lui fasse voir toutes sortes d'éléphants roses. Mais il est aussi hanté par un passé douloureux. Tout pour faire un bon héros. Mais la belle psy ne... Stop ! Z'avez qu'à lire !

L'histoire remue avec six cadavres au compteur. Mais aussi un trouble de la personnalité glissant, complexe et bien documenté. Des voix qui cornaquent l'assassin. Un joli mélange d'action, de psy qui prend et plutôt bien. Mais aussi, une plongée dans les bas-fonds du net, les oubliettes de glauques boîtes de nuit, des sectes ou des sous sols d'université.

A la fin, on est bien loin d'un happy end mais on tient dans les mains un noir qui vous a fait passer un super moment. Message à la maison d'édition : on peut passer aux épreuves finales.

PS : pour des épreuves non corrigées, je n'ai trouvé que deux fautes d'orthographe !

Marc Suquet

partager sur facebook :