Le Bâtard de Kosigan - L'Ombre du pouvoir

Fabien CERUTTI

Mnémos, 2014



C'est en 1899 que Michaël Konnigan, alors professeur d'archéologie médiévale, se découvre un passé et une famille. Il hérite d'un lointain ancêtre, Pierre Cordwain de Kosigan, d'une malle au contenu plus qu'énigmatique. Il se lance alors à la poursuite de nombreux secrets dont la révélation pourrait changer le cours de l'histoire. Qui donc est Pierre Cordwain de Kosigan dit "le bâtard" ? Que poursuit-il et quelles sont ses surprenantes facultés de guérison dont il semble pourvu ? Qu'a-t-il a gagner à protéger la Champagne du roi de France pour le compte des Bourguignons et jusqu'où ira-t-il pour protéger les "peuples anciens" ?

Alors commençons par le "désagréable"... ce sera fait : la couverture... Jamais, au vu de celle-ci je n'aurais eu idée de lire cette aventure si elle ne m'avait pas été recommandée par mon ami de "Temps de livres". Mais bon les goûts et les couleurs...

Heureusement que j'ai réussi à dépasser ma première impression visuelle car l'intérieur par contre est franchement sympa. Fabien Cerutti, construit son récit autour de deux intrigues aussi intéressantes l'une que l'autre. La première, est l'échange de courrier entre Michaël Konnigan et ses amis, sur les nombreuses découvertes liées à son héritage. Il est sur la piste de ce qui pourrait se révéler être le plus grand démenti de l'histoire officielle de France. Plus il se rapproche de la "vérité" plus le danger est présent et l'on se surprend à être aussi "excité" que lui par ces découvertes... La seconde, est au coeur de la bataille pour la Champagne, entre le roi de France et le comte de Bourgogne, sur fond d'espionnage, d'enlèvement et de "pacte de sang" elfique. Là aussi le récit est palpitant et les elfes ne sont pas plaqués artificiellement mais servent parfaitement l'intrigue et le secret.

Alors faites comme moi et ne vous laissez pas "rebuter" par cette couverture peu amène (désolée pour M. Denis) et partez sur les traces du bâtard et de ses secrets ! Et puis vivement la suite !

Annecat

partager sur facebook :