Thérèse Dragon, récit de campagnes napoléoniennes

Damien MARIE, Karl T.

Vents d'Ouest, 2014



Il n'y en a pas trente-six, des femmes, dans l'armée de l'an XII. Thérèse Dragon est la seule, celle qui par son courage a forcé l'acceptation et le respect des hommes. Elle deviendra la seule femme des dragons napoléoniens.

Le personnage a existé mais il est plus connu sous le nom de Madame Sans-Gêne. Pourtant, une pièce de théâtre de Victorien Sardou, attribue ce surnom à une autre, Catherine Hubscher, et ce pour des raisons théâtrales.

L'album est très... romantique. La seule femme des dragons sait manier, bien sûr, la douceur comme le sabre. Mais sans jamais oublier Clément, son ami d'enfance, qu'elle recherche sur les champs de bataille. Sans oublier de se battre contre le Minotaure, qui lui apparaît dans chacun de ses rêves.

Bien sûr, ce n'est pas le scénario un peu cousu de fil blanc qui est la qualité de cet album. C'est plutôt le dessin de Karl T. qui reproduit bien la noirceur des champs de bataille, comme la dureté de certains visages. Ca n'est tout de même pas une révolution pictographique et l'album reste finalement sans grand caractère. Dommage !

Marc Suquet

partager sur facebook :