And back

François BOUCQ, Alexandro JODOROWSKY

Glénat, 2013
Bouncer, T. 9



Sceller la bouche avec du plomb fondu, ça surprend un peu chez Bouncer. Ajoutez-y sexe et coups de fouet et là ça devient un peu trash. Mais ça passe bien, car l'univers décrit par Boucq et Jodorowsky est celui d'un pénitencier transformé, à la suite d'une mutinerie, en lupanar géant au milieu du désert. Bouncer doit s'en évader pour ramener et faire juger Pretty John, le bossu meurtrier.

L'atmosphère singulière est soulignée par ce personnage double porteur d'un masque recouvert de fibres de cactus au niveau de la bouche pour ne pas qu'on reconnaisse sa voix. Mais aussi par les Skulls, ces indiens élevés dans la connaissance du désert et capables de supporter sa température en pleine journée.

L'ensemble décape donc dans ce deuxième tome du diptyque commencé avec l'album précédent. Remuant mais excellent ! Bien sur, à ne pas mettre entre des mains innocentes.

Marc Suquet

partager sur facebook :