Le Chien qui louche

Étienne DAVODEAU

Futuropolis, 2013



Avec ses collègues gardiens au Louvre, Fabien a un petit plaisir : parier sur le temps que vont mettre les visiteurs pour lui demander où est située la Joconde. Chaque matin, ça évolue entre huit et onze minutes. Mais comment aurait-il pu imaginer l'existence d'une société secrète, la République du Louvre, une société qui recherche le bizarre ? Aussi, quand la belle famille de Fabien propose de faire entrer au Louvre la croute de l'aïeul, peinte au XIXe, Le Chien qui louche, la proposition attire l'attention de la République.

Chez Davodeau, c'est toujours l'humain qui prime. Et dans ce nouvel album aussi : que ce soit la relation entre Mathilde et Fabien ou encore l'original personnage de M. Ballouchi qui semble si bien connaître les salles du musée et ses oeuvres. Il y a aussi la famille de Mathilde (pas légers, les frangins, mais bon... leur passion pour les meubles les rachète).

Le scénario est plein de quiproquos et d'inattendus. L'ensemble est agréable et attachant mais sans que l'on sorte de cet album en se disant que c'est là le meilleur de l'auteur. Plutôt sympa.

Marc Suquet

partager sur facebook :