Hide Out

Andreas ESCHBACH

L'Atalante, 2012
Black Out, T. 2, traduit de l'allemand par Pascale Hervieux



Jeremiah Jones et son groupe se croyaient en sécurité, mais la Cohérence a retrouvé leur trace. Pire, elle sait pister la puce de Christopher Kidd sans qu'il se connecte au réseau. Une seule chose à faire : fuir en plusieurs groupes. S'il ne peut activer son talent, Christopher n'est "qu'un" hacker. Comment lutter contre la Cohérence, "une seule et gigantesque conscience habitant cent mille corps humains" ?

A première vue, ce deuxième tome est très classique. Fuite des personnages, focus sur quelques-uns dont Christopher, qui ne peut plus se connecter à la cohérence sans se faire pister. Ce serait mal connaître Andreas Eschbach, auteur de cette future trilogie. Curieux de tout et écrivain talentueux, il nous emmène dans une fuite éperdue où plusieurs thèmes seront traités : les Indiens, le pouvoir d'Internet, la connexion aux réseaux et la séduction de la Cohérence.

Alors que j'avais moyennement accroché au premier tome (Black Out), ce deuxième livre m'a valu quelques heures de lectures et une nuit blanche. Ce road movie à travers les Etats-Unis et les autoroutes de l'information séduira le lecteur. Rebondissements multiples, focus sur des personnages secondaires, l'intrigue foisonne de petites histoires sans oublier l'essentiel : la lutte contre la Cohérence. Evidemment, ça n'est pas simple quand vous voyez vos proches sous influence, ou que cette Cohérence vous semble plus séduisante. Andreas Eschbach sort quelques atouts de son jeu pour montrer que le progrès n'est pas "que" mauvais, mais que l'humain doit prévaloir sur la technologie.

Et si Andreas Eschbach était "le prophète" ? Selon lui, les renseignements pris pour En panne sèche se trouvaient facilement sur Internet. Puis, alors que je lisais Hide Out, où plusieurs humains sont connectés sur Internet via une puce, je suis tombé sur cet article. La prospective n'est pas loin et rejoint presque la réalité.

Ce roman est haletant, il pose des questions à un moment où tout le monde est connecté sur "la toile". Sans être alarmiste, sans donner la réponse, l'auteur propose des voies (non sans humour). Une réussite totale qui nous fait attendre Time Out avec impatience.

Temps de livres

partager sur facebook :