1985

Luc BRUNSCHWIG, Olivier MARTIN

Bamboo, 2013
Lloyd Singer, T. 8



La fin du psychodrame familial qui nous avait laissés, à la fin du tome 7 (premier du cycle 3) face à Esther, la soeur anorexique, qui a bien du mal à régler son histoire de famille. La psychothérapeute, Hannah Horowitz, est la seule à pouvoir démêler l'histoire.

On n'est plus ici dans le polar mais dans la problématique familiale faite de toutes ses dimensions psy. Le lecteur côtoie les personnages de près et découvre l'histoire de la famille Singer à coups de retours dans le passé. Intéressante, cette ambiance autour de l'épicerie familiale mais aussi le meurtre d'une de ses employée, Anya, qui met un peu de sel dans l'histoire. Le scénario m'a semblé parfois un poil complexe.

On referme ce dernier tome avec la triste impression que l'on ne verra plus Lloyd Singer (Makabi, si vous avez lu son histoire) et que c'est bien triste tant on a pu se régaler avec ce personnage original.

Marc Suquet

partager sur facebook :