Pour elle, je....

Astrid PLOUZENNEC

Publibook, 2012



D'abord, j'ai flashé sur le titre du bouquin. Pour elle, je... Dans cette histoire, y a sûrement une blonde. Et puis, c'est quoi la fin de la phrase ? J'ai bien pensé à "j'irai jusqu'au bout du monde" mais il y a le e en trop, alors, "je ferai n'importe quoi", ou bien "je deviendrai pape" : on peut tout imaginer, mais il est certain que ce titre annonce rebondissements, mystères et beaucoup plus encore ! Et la photo de la couverture, avec cette fille qui a l'air totalement perdue devant les tours de New York, en rajoute un max.

Pour Will, agent du FBI à New York, la nuit a été longue. Il n'a qu'une seule envie en tête, un bon kawa serré. Devant le vendeur, une femme, mignonne bien sûr et visiblement perdue avec sa carte dépliée devant elle. Un style vestimentaire un poil ringue avec sa jupe portefeuille et son trench-coat, mais un si charmant accent français (je vois franchement pas pourquoi on s'em... à tenter d'exhiber un superbe accent oxfordien, vu que le nôtre s'attire invariablement un "so charming"). Et ce qui devait arriver arriva : le p'tit Will en pince grave pour la Pauline et vite fait bien fait emménage avec la donzelle qui s'attire l'amitié de son groupe. Oui, mais l'ambiance fleur bleue ne va pas faire long feu : on découvre une Française assassinée, le dos gravé au couteau d'un symbole de 15 cm. Brrrr... C'est ensuite le tour de l'épicier du quartier et d'un patron de resto. Toutes françaises quand même les victimes...

Bon, on va pas se cacher les yeux, Astrid Plouzennec est une jeune auteure de polar. Pour elle, je...  n'est que son deuxième roman et il en a les défauts de jeunesse : un scénario un peu linéaire par exemple. J'ai pourtant passé un agréable moment à lire ce bouquin qui entraîne son lecteur de New York à Belle-Ile à travers des péripéties plutôt sympathiques.

Marc Suquet

partager sur facebook :