Le Doute

Ognacio NOE

Glénat, 2013
Douce, tiède et parfumée, T. 1



C'est quoi, ce titre ? Ben, ça surprend, mais ça lui va franchement bien à la p'tite Ally, elle qui vit, en 1872, une vie de grande bourge, au sein d'une famille British dans une maison cossue et destinée à un fiancé plein aux as. Quand on la voit au milieu de ses poupées (p. 3), tout va bien pour l'héritière de la maison Hugh. Mais l'assassinat de son père, un homme au savoir encyclopédique qui va de la philo à la socio, perturbe un tout petit peu les gentilles certitudes bourgeoises de la jeune demoiselle. En effet, le dada de son père scientifique et curieux de biologie était l'éducation et sa capacité à transformer la vie d'un individu. Un postulat qui va transformer la vie d'Ally comme les couteaux dont elle se sert pour forcer les tiroirs du bureau de son père défunt. Des tiroirs qui regorgent de secrets bien gardés sur l'origine d'Ally qui se trouve être le sujet principal de l'expérience scientifique paternelle !

Une jolie surprise, cet album ! Le scénario est en effet intriguant, plein de surprises et d'interrogations sur les secrets de la famille Hugh. Un dessin qui porte parfaitement l'histoire. Rare aussi de voir un auteur réaliser seul scénario et dessins ! Un tout petit bémol : des personnages parfois un peu classiques comme Juan, le gardien du zoo bien sûr assez bohème face à la rigidité victorienne de la famille Hugh. Mais ça n'est qu'un défaut mineur du premier album d'un triptyque qui s'annonce franchement alléchant. Joli coup !

Marc Suquet

partager sur facebook :