Frères d'ombre

Jérôme PIOT, Sébastien VASSANT

Futuropolis, 2013



Kamel quitte son pays et ses proches pour rejoindre la France. Il n'a qu'un seul contact : un cousin qui travaille quelque part dans le Sud. Alain, c'est sa femme qui l'a quitté. Alors, il vit chez sa mère, il s'occupe d'elle. C'est quelqu'un de taciturne, qui n'aime pas vraiment se frotter aux autres. Malgré des parcours de vie différents, les deux hommes sont finalement aussi seuls l'un que l'autre.

J'ai aimé cette BD essentiellement pour la première phase. Une amitié partant de rien, qui arrive un peu comme ça. Les deux hommes s'apprivoisent, se découvrent. La rencontre de l'autre va leur réchauffer le coeur. Un peu de douceur sur fond d'amertume. Et comme pour rappeler une réalité un peu morne, le dessin est simple et les couleurs sont ternes (mais j'aime beaucoup).

Lorsque, par la suite, on apprend que Kamel est soupçonné de terrorisme, on s'attend à une intrigue plus complexe mais finalement les choses vont se dénouer très (trop) simplement. Et c'est bien dommage.

C'est intéressant de voir une BD aborder à la fois le thème du terrorisme et celui de la guerre d'Algérie, de se dire que les horreurs du terrorisme valent bien les horreurs de la guerre d'Algérie. Petit bémol, la guerre d'Algérie est amenée de façon un peu trop classique à mon goût.

Zab

partager sur facebook :