Ceux qui vont mourir

Luc BRUNSCHWIG, Roberto RICCI

Futuropolis, 2013
Urban, T. 2



Pas de problème, on se laisse entraîner une nouvelle fois dans les sous-sols de Monplaisir, le dernier endroit ou ça rigole dans la Galaxie. Un lieu où pendant deux semaines tu oublieras ton boulot : du pain et des jeux, en bref. Mais un endroit où il est interdit de dormir sur la voie publique et où on ne peut rester dans une arrière-cour plus de cinq heures d'affilée sans être "démoléculisé" : autant dire qu'il ne reste pas grand-chose de l'infortuné zonard qui cherche un coin pour roupiller.

L'album suit plusieurs histoires en parallèle : celle de Zach, devenu Urban interceptor, chargé de coincer Ebrahimi l'assassin d'Ahn Loon Bangé, mais aussi celle de Niels Colton, le jeune garçon enfui de chez ses parents et auquel Olif, le vieil homme, va beaucoup s'intéresser quand il comprendra que Niels est un gars de la haute.

On sent, inspirant Urban, l'ancien policier de Blade Runner qui vient traquer les réplicants, mais aussi un poil de Big Brother qui va vous mitonner une société bien dévouée et dédiée au service du pouvoir en place. Y a pire, comme références !

La mort d'un enfant, ça choque un peu. Le côté gentil du parc d'attractions de Monplaisir disparaît d'un coup et le lecteur est extrait du décor et envoyé valdinguer dans la vraie vie. Ca fait tout bizarre !

En bref, j'aime le dessin comme le scénario. Luc et Roberto, il vous a fallu plus d'un an entre les tomes 1 et 2 : au boulot les gars, ne lâchez pas vos poooovres lecteurs en route et faites-nous un troisième tome qui déchire et vite fait s'il vous plaît : déconnez pas les gars, on kiffe Urban !

Marc Suquet

partager sur facebook :