La Griffe du chien

Don WINSLOW

Points Policier, 2008
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Freddy Michalski



Nous sommes dans les années 1970. Un agent de la CIA, Art Keller, rescapé du Vietnam est chargé de piéger un des parrains de la drogue au Mexique. Pour y arriver, il se fait aider par les Barrera : Tio, le flic local et ses deux neveux Adan et Raoul. Malheureusement, après ce coup d'éclat, Art se rend compte qu'il a été superbement manipulé pour faire place nette et laisser à la famille Barrera la possibilité de transformer la frontière entre le Mexique et les États-Unis en véritable gruyère, facilitant par là le transport de toute la drogue en provenance de Colombie. La colère d'Art vis à vis de cette famille va s'échelonner sur vingt-cinq ans durant lesquels ils vont s'affronter sans merci. Cette guerre fera d'innombrables victimes, dont Art, qui ne s'en sortira pas indemne, loin de là...

C'est un ami, amateur de polars lui aussi, qui m'a prêté ce bouquin (un pavé, entre nous soit dit) et je l'en remercie. Car, au-delà de la guerre entre cet ancien de la CIA et les "affreux" de la drogue, il y a je pense beaucoup de vérité sur une situation géopolitique qui à l'époque pouvait faire dire à Ronald Reagan : "Il existe deux choses dont le peuple américain ne veut pas : un autre Cuba sur les territoires d'Amérique centrale et un autre Vietnam." Tout y est : les horreurs liées aux cartels, bien sûr, mais aussi le financement du trafic de drogue par la CIA contre les mouvements marxistes, l'aveuglement et l'opportunisme de l'Eglise, l'Opus Dei, la corruption de tout le système mexicain, qu'il soit politique ou administratif... et cetera, et cetera ! Enfin, ce qui ne gâche rien, le style m'a plu, bien que quelques fois les horreurs décrites soient assez insupportables.

Un très bon bouquin, donc. Merci, camarade Arnaud !

Annecat

partager sur facebook :