Requiem

KRIS, MAEL

Futuropolis, 2012
Notre mère la guerre, T. 4



Fin de l'enquête de Vialatte, sur le meurtre de trois femmes tuées sur le front en 1915. Je kiffe toujours autant le dessin de cette histoire : Maël, qui n'est pas un débutant puisqu'il a à son actif Dans la colonie pénitentiaire ou L'encre du passé, a toujours ce coup de crayon précis, expressif, aux couleurs tempérées et souvent grises. La guerre, la pluie, les tranchées, quoi !

Le scénario a perdu cette langueur nonchalante qui lui faisait un peu oublier son fil dans le tome 3. On arrive à la conclusion de l'histoire et l'explication de ces meurtres est bien là. Pas de la grande histoire, mais plutôt de la haine bien humaine et destructrice. Un truc pas bien beau que peut être les tranchées peuvent générer : "Si une histoire de guerre vous paraît morale, n'y croyez pas" (Tim O'Brien).

Une belle fin pour cette histoire en quatre tomes.

Marc Suquet

partager sur facebook :