Darling Lilly

Michael CONNELLY

Points Policier, 2012
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Robert Pépin



C'est vraiment un grand c... que cet Henry Pierce : tout le monde le lui a dit, que se mettre dans cette histoire ne lui causerait que des problèmes. Et c'est pas parce qu'une prostituée, Lilly, a le même numéro de téléphone que son nouveau domicile qu'il faut se lancer dans une enquête sur elle et finalement, quel hasard, la retrouver au fond d'un congélateur !

Ça n'est pas désagréable car il y a du rythme dans ce polar. Mais question consistant, c'est un peu court : le couscous sans viande, ni légumes ! Pas de perso, pas de psycho, pas de milieu, bref presque rien si ce n'est quelques vagues phrases sur les start-up de la biotechno. Et puis, on a bien du mal à comprendre l'insistance d'Henry à enquêter sur cette affaire alors qu'il sait qu'il va s'en prendre plein la figure. Bien sûr, un événement familial apporte au lecteur, tout surpris par ce détail si rare dans l'univers du roman policier, un embryon d'explication. Un petit, tout petit retournement à la fin du bouquin que même moi, qui ne devine jamais ce genre de truc, avais déjà compris !

Un gentil polar que l'on pourra lire à la plage sans déplaisir et que l'on oubliera juste après le bain.

Marc Suquet

partager sur facebook :