Rien ne nous survivra

Maïa MAZAURETTE

Folio SF, 2011



Une guerre. Une guerre des jeunes contre les vieux, dans Paris, parmi les musées et les palais. Une guerre ou la sauvagerie le dispute à la cruauté, mais avec l'insouciance comme parfum. Mais une guerre quand même avec son lot d'exactions, de fanatiques et de gâchis. Une guerre avec sa propagande "jeuniste" qui semble plus vraie que nature. Peut-être parce que le conflit de générations est déjà là...

De prime abord, le projet de ce livre m'a semblé un peu fou : je me demandais comment l'auteur allait se sortir de cette guerre absurde perdue d'avance. Mais, heureusement, au-delà du conflit lui-même, c'est vraiment le duel entre snipers qui permet au livre d'atteindre une autre dimension. Ces "dieux" du même camp, Silence et Immortel, vont se livrer un combat à leur démesure, qui leur fera oublier le monde en déliquescence qui les entoure.

Et peu à peu on rentre, à travers le prisme de ces deux personnages, dans l'intimité de la guerre. On découvre comment la grâce s'y transforme en fanatisme et comment la haine et l'amour finissent par ne faire plus qu'un. C'est assurément un livre fort qui ne laissera pas indifférent.

Ismaël

partager sur facebook :