Le Destin d'Oponé

Joël OLLIVIER

Auto-édition, 2012



J'avoue être fier de parler de ce livre. Autant quand on chronique un livre du type de 1Q84 de Haruki Murakami, on se dit que ce n'est pas nos quelques lignes, si enthousiastes ou décapantes soient-elles, qui vont changer grand-chose. Mais lorsqu'il s'agit d'un livre sorti à 200 exemplaires, en auto-édition, on sent peser une plus grande responsabilité. Car l'auteur, en plus d'y mettre ses tripes, y a mis sa bourse (il l'explique ici).

Et pour le dire simplement, ça déménage ! C'est d'une grande inventivité, plein d'humour, pas prétentieux pour un sou, ça coule tout seul... On rit, on sourit, on apprend des choses, certes pas toujours utiles, mais bien variées.

Le sujet prête plutôt au badinage d'ailleurs, il s'agit ni plus ni moins de décider si la Terre et ses habitants peuvent continuer à vivre ou si ils représentent un danger incurable pour la Galaxie qu'il faut éliminer. On est sur le point de statuer sur le sort de cette planète lorsqu'un Oponien rock-star adepte de sous-culture terrienne propose d'y aller pour vérifier si, décidément, ses habitants sont irrattrapables.

Et voilà, l'aventure est lancée. De rebondissement improbables en satire impitoyable, Joël Ollivier peint une fable rocambolesque, drôle et décalaminée d'une Bretagne bien mal partie dans un futur lointain.

A la rigueur, j'aurais pu vous trouver une excuse pour ne pas vous jeter sur ce livre s'il avait été d'un prix exorbitant, mais en fait il est disponible gratuitement ici. Si si, vous ne rêvez pas, c'est une autre spécificité de cet auteur qui semble avoir compris ce que l'ère numérique veut dire : son livre peut être librement distribué à condition d'y laisser le nom de l'auteur, de ne pas modifier son titre et de ne pas le vendre, cela grâce à une licence Creative Commons. Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas le lire !

P.S. : Ah si, je bémolerai quand même ma chronique sur le trop faible nombre de mots par ligne dans l'édition du manuscrit.

Ismaël

partager sur facebook :