Félix

A. DAN, GALANDON

Bamboo, 2012
Pour un peu de bonheur, T. 1



1919, Félix revient dans son village des Pyrénées, de retour de la grande guerre où il a laissé la moitié de son visage. Difficile de refaire sa place auprès de sa femme Esther et de son fils Émile. Plus d'une trentaine d'animaux domestiques ont été abattus dans les pâturages du village par un tireur mystérieux.

L'album est plein de mystères : qui est ce mystérieux tireur qui flingue des animaux domestiques avec des balles d'origine allemande et qui mange des sardines Amieux frères, vendues par Adrien l'épicier du village ? Quel est le projet que propose Félix à son fils Emile et qui semble passionner l'adolescent ? Le mari et la femme séparés par la guerre vont-ils se retrouver ?

La BD s'achève par un dossier bien documenté de huit pages sur la chirurgie maxillo-faciale pendant la Grande Guerre auquel ont contribué plusieurs médecins du Service central des armées.

L'album, de teneur classique, est bien construit. Le dessin sans surprise, soutient bien l'histoire. Pas mal... Et puis j'aimerais tout de même bien avoir des réponses à mes ??? Il n'y a guère que le titre qui manque un peu d'inspiration.

Marc Suquet

partager sur facebook :