La Malédiction du Titanic

Cédric RASSAT

Glénat, 2012



On connaît la fin de l'histoire : le Titanic coule. Oui mais, cette fois-ci, cela n'est pas seulement une imprudence de la part du capitaine ou une confiance sans bornes dans son bateau qui conduiront au naufrage. A bord du transatlantique, se croisent une momie égyptienne, un voleur, un assassin, des drames qui se succèdent durant le bal masqué qui bat son plein dans les salons huppés du paquebot. Quant à l'iceberg, il se transforme en blanche pyramide égyptienne posée au milieu de l'océan.

Comme pour Erzsebet, que nous avions chroniqué sur ce site, le lecteur de ce nouvel album du tandem Rassat et Orhun est surpris par le style très personnel des dessins lié à l'utilisation de cartes à gratter. C'est très particulier mais en même temps angoissant, la technique donnant aux personnages des expressions marquées. L'ensemble est dur, du noir et blanc des cases aux personnages. C'est plutôt bon mais on apprécie, en fin d'album, de revenir à un dessin plus classique tant l'atmosphère est lourde. Une BD qui a du caractère, c'est bien !

Marc Suquet

partager sur facebook :