L'Ile au trésor

Jean-Philippe STASSEN, Sylvain VENAYRE

Futuropolis, 2012



Y a pas que Jim Hawkins dans L'Ile au trésor : la version proposée par Stassen et Venayre est bien différente de celle publiée par Robert Louis Stevenson il y a cent trente ans. L'île, ici, c'est un quartier en plein chantier et entouré de palissades. Quant au jeune héros blondinet, il est devenu Jacquot qui n'est pas un jeune garçon, mais bien plutôt une fillette qui enterre son père. Dans le bar, débarque Guillaume Desnos, le type même qu'a l'air chelou avec ses grands yeux globuleux, et qui n'a qu'une seule peur, c'est qu'un homme qui possède une sale gueule, qui boite et qui s'appuie sur une canne à pommeau d'argent demande à le voir...

Bien que cette nouvelle version respecte beaucoup de caractéristiques de la première (les personnages, aussi nombreux, ont le même âge ; le nombre de chapitres est identique), ben, j'aimais mieux l'ancienne. Celle-ci montre dans sa forme une lourdeur qui lasse le lecteur : les dessins sont entourés d'épais traits noirs qui plombent l'ensemble. Les expressions des personnages semblent un peu élémentaires. Les dialogues sont longs, très longs : page 19 par exemple, les dessins disparaissent au profit des cases. Bref, je n'ai pas accroché.

Marc Suquet

partager sur facebook :