Les Auteurs du noir face à la différence

COLLECTIF

Jigal, 2012



La nouvelle sortie des éditions Jigal est un recueil de nouvelles sur la différence : seize textes dont l'origine vient d'une discussion autour d'un verre. Mais aussi un recueil pour lequel les auteurs ont accepté de verser leurs droits à l'association Ecoute ton coeur, dont l'objectif est de sensibiliser le grand public à l'autisme.

De Doudou qui n'accepte plus les violences de son frère Benoît à la détresse d'une femme qui a oublié son passé, les sujets sont variés. Ainsi, la commande de bras d'enfants albinos par un sorcier de Tanzanie afin d'éloigner la faim de son village ! J'ai beaucoup aimé L'Habit et le Moine de Laurence Biberfeld, l'histoire de cette pick-pocket qui met au point une technique perfectionnée sur la ligne 4 du métro : l'alliance avec des enfants russes lui permet de détourner l'attention des passagers et facilite son travail. La nouvelle est joliment écrite et présente avec beaucoup de talent l'évolution de l'héroïne.

Dans On a déconné, le lecteur suit l'inquiétude de Roms qui kidnappent le ministre de l'Intérieur. C'est pas malin, c'est sûr, mais la connerie s'achève par la destruction du camp façon Coppola dans Apocalypse Now. Un tantinet exagéré, surtout si proche d'une élection présidentielle...

Michel Vigneron dans De rires et de couleurs propose une nouvelle sensible jouant sur l'opposition entre un jeune patient d'un Institut médico-éducatif et le veilleur de nuit, un nazi sadique qui terrorise les pensionnaires. Enfin, Maxime Gillio nous emmène dans la tête de Pauline, une enfant autiste de onze ans : pour qui ne connaît pas bien le sujet, intéressant de comprendre une perception différente.

Merci donc à Jigal pour ce recueil de nouvelles qui, bien qu'inégal, comporte quelques jolies pièces.

Marc Suquet

partager sur facebook :