Incident à Twenty-Mile

TREVANIAN

Gallmeister, 2011
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jacques Mailhos



Je ne rajouterai rien au très bon résumé de mon camarade et néanmoins ami Roque. Par contre, je ne résiste pas à l'envie de donner mon point de vue sur cet ovni de "livre-cinéma", car, comme le dit si bien notre chroniqueur susnommé, Incident à Twenty-Mile est "un western magnifique, très cinématographique".

Tous les ingrédients du western sont là : un village paumé, des méchants qui déboulent tout à coup par hasard (et, je confirme, ils sont très méchants) et un héros, bien sûr. Mais Trevanian réussit à nous surprendre car Matthew, le "ringo kid" de Twenty-Mile, n'est pas l'homme beau, fort et macho des classiques du genre, mais un petit bonhomme peu sûr de lui avec "comme tout bagage ses vingt ans" (M. Abescat, Cercle polar n° 87). On est donc très loin du mythe du sauveur. Et pourtant... Quant aux "autres", pour la plupart, ils sont à l'image de ce bled : pitoyables !

Tout au long des pages de ce roman, on sent le vent et la poussière. On a dans la bouche (souvent sèche car la tension est palpable et va crescendo) un arrière goût de malt et de poussière. Et on va vers le duel final l'estomac noué. J'ai même entendu... un harmonica !

Annecat

partager sur facebook :