La Chute

Lionel DAVOUST

Don Quichotte, 2011
Léviathan, T. 1



C'est un comble, mais Michael, biologiste marin, a terriblement peur de prendre la mer ! Faut dire qu'à sept ans, le petit Michael était sur le Queen of Alberta au moment de son naufrage, durant lequel il a vu disparaître ses parents. On le comprend donc. En 2011, il poursuit une vie tranquille à L.A., avec sa famille. Mais il se porte volontaire pour une mission dans l'Antarctique.

Bien sûr, le scénario est beaucoup plus complexe que ce qu'il laisse entrevoir : Michael, mais aussi d'autres de ses proches, va se trouver aux prises avec une organisation secrète, le Comité, et ses deux tendances qui s'affrontent, la Main gauche et la droite. L'ensemble paraît bien engageant avec des machinations, des trahisons, des voyages à travers les continents, des pouvoirs extraordinaires aussi puisque les membres du comité possèdent un savoir commun qui leur permet de manipuler les gens à leur guise.

Le bouquin comporte des scènes d'action rythmées et notamment dans sa dernière partie, lors du séjour de Michael en Antarctique. J'aime bien le côté psychologique du héros : sa phobie de la mer et ses super-angoisses lors de la montée sur le bateau qui l'emmènera en Antarctique.

J'y ai vu un peu de "mais", dans les descriptions du Comité qui sont longues et souvent n'apportent pas grand-chose à l'ensemble. Elles paraîtront peut-être plus diluées lorsque l'on pourra lire les trois tomes de Léviathan. En effet, l'ensemble constituera une trilogie qui s'achèvera en 2013 avec les deux autres tomes : La Nuit et Le Pouvoir.

Marc Suquet

partager sur facebook :