Fraternity (livre 2/2)

Diaz CANALES, José Luis MUNUERA

Dargaud, 2011



La société fraternelle, créée en 1863 aux États-Unis, se porte de plus en plus mal : on ne donne plus de vivres aux déserteurs venus se réfugier dans la communauté, on remet en cause l'égalité entre Blancs et Noirs ou hommes et femmes, on reprend les armes initialement enfermées pour éviter tout massacre. Et puis, le pire : Josiah, l'icône de vertu, l'idéaliste cramponné aux valeurs de partage de la communauté, se réfugie dans la lâcheté et le crime. Enfin, le père de la communauté, le visionnaire McComan, meurt. Bref, la communauté bat sacrément de l'aile !

Juan Diaz Canales, le scénariste de Blacksad, conclut parfaitement cette histoire, dans la veine du premier tome. Le scénario est rythmé, les engueulades puis agressions entre sociétaires salées avec un brin de fantastique et la présence du monstre, finalement bien humain. Les dessins de Munuera et les couleurs de Sedyas participent au succès de l'album avec des expressions superbes et des couleurs souvent angoissantes. La fin promet une nouvelle naissance à l'idée généreuse de communauté : une utopie ?

Marc Suquet

partager sur facebook :