Le Temps des bricoleurs

Eric CORBEYRAN, Pierre TARANZANO, Bernard WERBER

Drugstore, 2001
Les Thanatonautes, T. 1



Michael Pinson est branché de la mort dès son enfance, genre Harold, de Harold et Maud. Au cours d'un enterrement, il rencontre Raoul Razorbak avec qui il partage son attirance. Arrivés à l'âge adulte, ils vont poursuivre leur passion en étudiant la mise au-delà du coma de condamnés à la prison à perpèt'.

J'avais dévoré le bouquin de Bernard Werber qui avait séduit plus d'un million de lecteurs, attiré que j'étais par le côté aventure bien sûr, mais aussi par l'inconnu du grand saut. En 1994, personne ne pensait à la mort comme une exploration d'un territoire inconnu, débarrassée de son côté émotions. L'auteur justifie son passage à la BD parce qu'il s'en nourrissait durant l'écriture de son bouquin : Moebius, Druillet ou Bilal, du grand tout de même !

L'album est plutôt agréable. Il est saupoudré d'extraits de la thèse de Razorbak, donnant les illustrations de la mort par différentes mythologies. Les dessins de l'album sont sympathiques, mais j'aurais aimé, avec un tel sujet, trouver de belles planches que l'on admire. Visiblement pas le parti pris des auteurs qui ont souhaité, plus simplement peut-être, familiariser le lecteur avec la mort.

Si le travail de Corbeyran, Werber et Taranzano pouvait convaincre les lecteurs que l'on peut regarder sa mort en face et non la zapper, comme une peur que l'on expédie...

J'ai bien sûr rédigé cette chronique en écoutant Prélude à l'après midi d'un faune, comme conseillé par Bernard Werber.

Marc Suquet

partager sur facebook :