Back to perdition, T. 2

Damien MARIE, VANDERS

Vents d'Ouest, 2011
Back to perdition, T. 2



Retour à la ferme d'élevage de crocodiles où c'est toujours l'angoisse parce que le wet, la saison des pluies, ne s'arrête pas et que le niveau des bassins monte. Angie, après son viol, s'est enfuie avec Bruce, qui tente de la faire avorter contre la volonté de la future mère.

C'est noir, très noir. L'avortement non consenti d'Angie qui se réveille, l'avorteuse en train de travailler entre ses jambes. Mais aussi son désespoir lorsqu'elle trouve Mayaw, l'aborigène qu'elle aime, assassiné. C'est pas des tendres, ces gars-là. Et ça l'est encore moins quand on passe au travail des chasseurs de primes engagés par le père pour retrouver sa fille, Angie : les coups de couteau volent bas !

Et pourtant, comme pour le premier album, j'ai bien aimé ce deuxième tome pour son caractère, sa dureté mais aussi la philosophie des aborigènes qui donne une teinte partiellement plus douce à cet album. Côté final, ne vous attendez pas à un happy end à l'eau de rose !

Marc Suquet

partager sur facebook :