Les Règles du jeu

Luc BRUNSCHWIG, Roberto RICCI

Futuropolis, 2011
Urban, T. 1



Ça y est, c'est le grand jour, Zacchary Buzz (Zach) quitte sa ferme sur terre, pour rejoindre les rangs de l'académie de police dans la cité de Monplaisir, avec une seule idée en tête, rejoindre l'unité des urban interceptor. Accompagné dans sa tête par son modèle de toujours, le plus grand héros de tous les temps "Overtime", Zach est immédiatement plongé dans la folie de cette ville uniquement dédiée aux plaisirs et aux jeux. Tout y est sous contrôle vidéo et ce dans le but unique de divertir ; même les crimes font partie du spectacle puisque le badaud peut parier sur l'issue de l'intervention de la police.  Le rêve de Zacchary va-t-il se transformer en cauchemar ?

Quelle incroyable histoire que la genèse de cet album ! Un vrai roman à lui tout seul et quand en plus elle est racontée par le scénariste lui-même...  Mais le plaisir ne s'arrête pas là ! Urban est vraiment un vrai régal à tous les points de vue.

Le scénario, d'abord : pour le premier album d'une série, il raconte quelque chose, si si je vous assure. Il n'est pas là QUE pour placer les points dans la partie. Nous sommes tout de suite placés dans l'ambiance surtout parce qu'elle nous rappelle vaguement quelque chose (brrrrr...). On s'attache très vite à ce grand bonhomme mal dégrossi à peine sorti de l'enfance et encore plein d'illusions et de rêves. Le décalage est d'autant plus flagrant avec cette cité qui donne le tournis.

Le dessin, ensuite (non pas qu'il y ait un ordre de préséance bien sûr) : quel talent ! j'adore !
Roberto Ricci réussit à faire "grouiller" la ville par son dessin tout en préservant le personnage principal, comme s'il était "isolé". On est "ailleurs" dans un futur plus ou moins proche et pourtant rien n'est glacé, figé sans vie !

On en prend plein les yeux et on en redemande...

Annecat

partager sur facebook :