Excentric club

Jean DUFAUX, Philippe WURM

Glénat, 2011
Lady Elza, T. 1



Suite à des déboires d'alcôves, Lady Elza se "met au vert" chez son cousin Lord Palfy. Ce dernier, pour distraire sa charmante cousine, lui propose d'intégrer "l'Excentic Club" dont il est lui même membre. En effet, Elza semble avoir les qualités requises, à savoir une certaine disposition à l'ésotérisme (enfin je crois...) et en particulier le "don" de voir le village d'Ornfield disparu il y a plusieurs siècles. Mais qui se cache dans les murs de la plus haute tour ? C'est ce que cette Lady devra découvrir pour être un membre à part entière de cet Excentric Club.

Mouais... bon... euh, c'est quoi, l'histoire ? Non pas que cette dernière soit d'une grande complexité mais j'ai eu beaucoup de mal à me laisser prendre par le scénario. L'idée de ce club de gentlemen excentriques, était un bon début, surtout traité sur un ton plus ou moins humoristique et dans un cadre so british. Mais l'histoire fait rapidement "flop"... Non seulement les "dons" ésotériques des membres sont un tantinet inutiles, mais je n'ai toujours pas compris quel était le but de ce club et pourquoi Lady Elza voulait en faire partie.
Bref, hormis le dessin dans la lignée "Blake et Mortimer" très bien maîtrisé (et moi j'aime ça), cet album ne présente à mon avis pas beaucoup d'intérêt.

Annecat

partager sur facebook :