Poupées russes

Luc BRUNSCHWIG, Olivier NEURAY

Dupuis, 2002
Deux premiers tomes de la série "Makabi" prévue en trois albums.



Lloyd singer est au FBI. Ce n'est pas un agent de terrain, juste un comptable qui prend soin de ses collègues. Aimé et respecté, il est appelé pour une mission. Zena, réfugiée russe, est un témoin clé dans une affaire de réseau sexuel. Malheureusement, elle n'a confiance ni dans la police ni dans le FBI. Lloyd, de par ses origines russes, peut la rassurer.

Cet album est le premier tome d'une trilogie inhabituelle et remarquable. Mais remettons les choses en ordre. La série Lloyd Singer a d'abord été éditée sous le titre de Makabi entre 2002 et 2007 chez Dupuis. Les éditions Bamboo l'ont reprise en janvier de cette année dans leur collection Grand Angle. Ce petit résumé pour démontrer que, presque dix ans après, ce scénario a toujours autant d'impact. Luc Brunschwig va emmener le lecteur dans une intrigue complexe. A partir de quelques éléments habituels (protection des témoins, FBI, héros généreux), il s'éloigne des stéréotypes pour nous offrir une histoire originale. Un héros atypique (un comptable), Makabi, est encore un mystère. Plusieurs fausses pistes sont données. Une mise en scène déroutante. Les personnages de Lloyd Singer et de Zena sont particulièrement attachants. Lui semble un "vieux garçon" qui accepte la mission. Il n'a rien du héros américain propre sur lui (ou au contraire rebelle). Malgré cette façade d'anti-héros, il est sympathique, et garde son calme en toute circonstance. Zéna, victime d'un réseau sexuel, ne fait confiance à personne, même pas à Lloyd, au début. Elle n'a qu'un seul but, rester avec sa fille. A cette fin uniquement, elle veut bien témoigner, mais elle semble fragile et paniquée... Et personne ne l'approchera.

Olivier Neuray mêle un dessin réaliste et précis à une ambiance implacable. Ses personnages ne sont pas forcément beaux, mais ils sont présents, et on ressent leurs émotions. Mais le véritable don d'Olivier, c'est sa mise en scène. Les cadrages originaux et bien placés permettent de suivre plusieurs éléments de l'intrigue. C'est une vraie trouvaille.

Débuter la lecture de Lloyd Singer, c'est l'adopter. Plusieurs éléments montrent que le premier tome n'a pas tout dit (il y a du contenu, pourtant). Luc Brunschwig et Olivier Neuray ont conjugué leurs talents pour bâtir une histoire solide. On se doute déjà que l'intensité dramatique va aller crescendo, mais les questions posées à la fin donnent envie de savoir la suite. (M. Brunschwig, vous êtes un tortionnaire !)

Une vraie réussite, noire et passionnante.

Temps de livres

partager sur facebook :