Les Harmoniques célestes

Jean-Claude DUNYACH

L'Atalante, 2011



Septième recueil de nouvelles paru chez l'Atalante par cet auteur dont j'avais déjà signalé lors de précédentes chroniques tout le bien que j'en pensais. Ici, la thématique centrale semble avoir été la solitude sous un certain nombre de formes. Effroyable dans la première nouvelle de l'ouvrage, où une famille de magnats financiers reproduit le même shéma destructeur depuis trois générations, en adoptant et stérilisant un enfant qui est destiné à hériter de l'empire. Celle de l'étranger exilé dans un pays dont il ne détient aucune clé, perdu dans un rituel abscons, dans la deuxième nouvelle. Et aussi dans les autres la solitude de l'inventeur qui défriche un nouveau territoire de connaissance. On retrouve la fibre de Jean-Claude Dunyach pour l'écriture poétique, pour les articulations inattendues et enfin pour une critique subtile et sans complaisance de quelques-uns des fléaux de la modernité : la générosité mal placée, l'écologie à la petite semaine, la dérive sociale. Que du bonheur compris dans 143 pages. A découvrir absolument ou à déguster en connaisseur !

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :