La Survivante

GILLON

Drugstore, 2008
Intégrale



Voici rassemblés les quatre albums que Paul Gillon a fait paraître entre 1985 et 1991. Aude émerge d'une plongée sous-marine pour se rendre compte qu'elle est la seule survivante d'un cataclysme. Elle regagne Paris et s'installe à l'hôtel Crillon... Eh oui, un rêve de toujours et sans personne pour encaisser ses goûts de luxe. Oui mais voilà, restent les Cybers, chiens de garde domestiques qui n'ont rien oublié de leur programmation passée.

Aude a quelques appétits sexuels dévorants, plutôt branchée cul, c'est une véritable sex-machine. Aussi n'a-t-elle pas grands remords à employer ou détourner les maigres possibilités qui s'offrent à elle : robots, algues mystérieuses sorties de la Seine munies d'un appendice carrément phallique, pour le plus grand plaisir de l'humaine délaissée et même une machine de radio chargée de pianoter sur une console, mais pas seulement...

Le thème récurrent dans l'album est un des grands classiques de la SF : la guerre entre l'homme et les robots. Initialement au service de l'homme, ceux-ci échappent à leur créateur et se liguent contre lui. La situation peut être ridicule : alors qu'elle est la seule survivante, Aude se prend une prune pour excès de vitesse ! Mais elle peut être plus tragique : comme l'élimination par Ulysse, le robot jaloux, de Stanny, le seul homme restant sur terre et avec qui Aude était décidée à jouer à Adam et Eve et à repeupler la terre. Le véritable rôle du robot est détaillé progressivement : volonté de dominer l'homme et le biologique en contrôlant ses pulsions mais aussi apprentissage de comportements inconnus des robots initialement limités par leur programmation. Les dialogues sont souvent assez sophistiqués, soulignant les capacités de contrôle des robots.

Paul Gillon est un auteur aux multiples facettes : dessinateur dans Vaillant, France soir et Mickey (Le Fantôme de Barbe Noire), grand de la SF avec la série Les Naufragés du temps et récompensé à Angoulême en 1982 pour l'intégralité de son oeuvre. Il est mort récemment, à l'âge de 85 ans.

Un classique de la SF érotique que l'on relit avec plaisir.

Marc Suquet

partager sur facebook :