Un amour de Marmelade

Olivier SUPIOT

Glénat, 2011



Comment avoir l'impression d'être dans un film muet en noir et blanc alors qu'on lit une BD tout en couleurs... C'est l'impression que j'ai eue tout au long de cet excellent album de Supiot. Nous sommes immédiatement plongés dans une atmosphère d'industrialisation glauque, mais le petit coté Arsène Lupin de notre héros maintient l'espoir que rien n'est perdu. A lire.

Annecat

partager sur facebook :