Requiem pour un thon

Romain CHABROL

Les Petits Matins, 2010



Alexandre Ambaz travaille pour Greenfight, une association écologique. Il est envoyé en mission à Malte sur la pêche du thon rouge. Il va y enquêter sur les vols, assez irréguliers, effectués par les pêcheurs de ce poisson pour faciliter sa traque.

Quand on sait que le thon le plus cher de l'histoire vient de se vendre 300 000 euros sur le marché de Tokyo, on comprend l'attrait fantastique des pêcheurs pour cet animal. C'est donc une bonne idée de proposer un polar dans ce milieu.

C'est plutôt bien écrit et ca se lit facilement. Le livre est court. Mais voilà, l'intrigue manque franchement de pêche. Et l'auteur se concentre sur les problèmes d'avions cachés à terre par les pêcheurs. A la longue, l'angle du bouquin devient lassant et pas très passionnant. De plus, le lecteur n'apprend pas grand-chose sur le milieu : presque rien sur l'élevage, très peu sur l'espèce (treize lignes page 39), elle-même si originale par sa physiologie.

Enfin, le personnage principal pourrait être sympa et intéressant mais on en ressort avec l'impression que l'auteur s'est contenté de l'effleurer. Dommage, une bonne idée mais dont l'essai ne se révèle guère transformé. Mais le style de l'auteur est sympa : ca vaut le coup de continuer !

Marc Suquet

partager sur facebook :