Chroniques sauvages : Teshkan

François LAPIERRE

Glénat, 2011



Les membres du clan indien du cerf parmi les Anishnabgs (Algonquins) sont plutôt mal vus par les autres tribus d'Amérique du Nord. A l'origine, une légende d'arnaque dans une course entre animaux. Pour rompre cette image peu flatteuse, le chef de la tribu demande à son fils Teshkan, d'aller trouver un jésuite, "une robe noire", et de le ramener au village. Teshkan part, en plein mois de janvier et dans la neige...

L'histoire est un vrai parcours initiatique : à partir d'une mission initiale, ramener un jésuite dans son village indien, Teshkan va beaucoup évoluer sous l'influence d'un colon français vivant seul dans la forêt, Lornand. Le genre baraqué, accueillant et bon buveur, dont l'opinion sur les jésuites s'avère bien différente de celle de Teshkan : "Jésuites et bonnes femmes ont ceci en commun, autre que la robe, qu'ils savent être mielleux et charmants pour t'attirer, mais sitôt dans leurs griffes, douceur et sourire cèdent la place aux ordres et aux reproches". Les rencontres nocturnes avec l'esprit de grand-père Wanoki, mais aussi celles des animaux totem vont chambouler Teshkan.

Le dessin est agréable avec des touches parfois un peu adolescentes, sans qu'il m'ait franchement emballé.

Francois Lapierre est le coloriste de Magasin général mais aussi celui des tomes 6 et 7 de La Quête de l'oiseau du temps. Il a également collaboré avec Loisel (qui lui souhaite un "Bon vent et que les Dieux bons t'accompagnent, gamin" dans une préface sympa) dans Le Grand Mort. Mais François Lapierre est aussi le scénariste et auteur de Sagah Nah (deux tomes). Pas le premier venu donc dans le monde de la BD.

Fantastique et aventure se côtoient dans cet album. La plongée dans les mythes indiens et l'affrontement entre Blancs et autochtones sont intéressants. A découvrir !

Marc Suquet

partager sur facebook :