Où sont passés les grands jours ?

JIM, Alex TEFENKGI

Bamboo, 2014



Une BD très intime : Fred s'est suicidé mais Hugo a bien du mal à envoyer le 06 de son pote à la poubelle. L'album est aussi l'histoire de trois amis, Hugo, Etienne et Jean-Marc, qui ont tous reçu chez le notaire un étrange cadeau post mortem de leur pote Fred.

L'album est une histoire d'amitié, de potes qui deviennent doucement adultes. Trente ans, c'est plus l'adolescence et il leur faut maintenant assumer leurs choix. La narration à la première personne personnalise le récit. Il aime bien les histoires d'amis, Jim : j'avais aimé L'invitation, l'histoire du pote tombé en rade de bagnole à deux heures du mat et qu'il faut venir chercher. J'aime aussi cet album pour son intimité, la figure contrastée des héros qui sont sympas mais pas trop.

Un beau dessin épuré d'Alex Tefenkgi.

Ici, un entretien avec Jim.

Marc Suquet


Hugo, Hugo, Hugo, Hugo ?

Toi, Etienne et Jean-Marc venez de perdre votre quatrième larron : Fred. Fred, dont on ne sait pas grand-chose, sauf qu'il avait le goût de l'énigme quand on voit ce qu'il vous à légué dans son testament, à toi et tes potes. Toujours le truc pour faire réagir, Fred. Mais de là à se suicider ? On a tous des emmerdes et comme le dit Etienne, "c'est pas facilement quantifiable, les emmerdes des autres".

Hugo, Hugo, Hugo, Hugo ?

Tu te poses des questions sur la vie, la mort, sur le but et la raison de ce que l'on fait et de ce que l'on endure ici-bas ? Oui, comme tout le monde. Mais est-ce une raison pour mentir à Alice et Violette, la femme et la fille qui construisent ta vie ?

Dans cet album bouleversant, d'une tristesse profonde et juste, l'auteur de Une Nuit à Rome pose ses questions avec douceur et nous fait sentir étrangement nostalgiques. Assorties de dessins réalistes et doux comme la soie, les planches de cette histoire ordinaire nous accrochent et nous marquent comme seuls les vrais amis peuvent le faire.

Alain

partager sur facebook :