Désordre

Penny HANCOCK

Sonatine, 2013
Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julie Sibony



"A force de vivre au bord de la Tamise, on s'habitue à ses bruits et à ses secrets. Les canots de sauvetage qui filent dans un sens ou dans l'autre, traînant derrière eux un sillage d'écume. On s'habitue au nombre de cadavres repêchés de ses profondeurs. A la façon dont elle coule à sens unique, sans retour, bien qu'elle se remplisse et se vide deux fois par jour. Quand on s'en éloigne, on se sent coupé de l'essence des choses."

Londres, une belle maison sur les berges de la Tamise. C'est cette maison que Sonia, la quarantaine, refuse de quitter malgré l'insistance et les projets de son mari Greg, de sa fille Kit et de sa mère. Sonia est souvent seule. Nostalgique et solitaire, elle vit dans le souvenir de son adolescence. Lorsqu'elle reçoit Jez, le jeune fils de son amie Helen, pour lui prêter un vinyle de Tim Buckley, elle sent qu'elle ne pourra plus le laisser partir. De manière totalement inattendue, elle commence par retarder son départ en le faisant boire et en lui administrant des somnifères, Elle le veut pour elle. Elle seule. Commence alors un jeu malsain de séduction et de mensonge où la folie peu à peu s'immisce. Parallèlement, la famille de Jez s'inquiète et une enquête minutieuse commence...

Le récit alterne entre les points de vue de Sonia et d'Helen. Le développement est lent et progressif et laisse monter un sentiment de malaise et d'angoisse. On se retrouve plongé dans le passé et les pensées tourmentées de ces deux femmes aux limites de la folie. La Tamise est un personnage à part entière et ajoute à l'atmosphère glaçante. Un thriller psychologique envoûtant et très réussi. Idéal pour une nuit blanche !

Mona Abautret

partager sur facebook :