La Vie sexuelle des super-héros

Marco MANCASSOLA

Folio, 2012
Traduit de l'italien par Vincent Raynaud



D'avril 2005 à juin 2006, plusieurs super-héros reçoivent cette lettre anonyme : "Adieu cher..." suivi du nom de la personne. Menace ? Blague d'étudiant ? Toujours est-il que les lettres ne sont adressées qu'aux vieux super-héros, ceux à la retraite : Batman, Mister Fantastic, Mystique. Dennis De Villa, inspecteur de police mène l'enquête.

La vie sexuelle des super-héros... Avec un tel titre, on ne pouvait aller que dans deux directions : la gaudriole ou l'essai philosophique. Bien qu'écrit comme un roman, ce livre propose une réflexion sur la post-célébrité de ces êtres à part. L'auteur a eu la bonne idée de rassembler les deux univers les plus connus : DC et Marvel. S'il n'y a pas vraiment d'interrogation sur la vie sexuelle, il est plutôt question de gérer la vie après avoir été une personnalité. Quant au titre, il fait référence au livre écrit par Joseph Szepanski, le médecin des super-héros. Tout au long du livre, il demande à ses patients si leur vie sexuelle se passe bien. En effet, selon lui : "Votre corps est allé trop loin, il ne peut plus éprouver de désir humain... Vous ne faites pas l'amour pour le plaisir, mais parce que vous êtes terrifiés à l'idée de ne posséder personne."

La partie consacrée à Red Richards, "Mister Fantastic", démontre cette pensée. L'ex-super-héros, scientifique reconnu, est une personnalité de la NASA. Comme à son habitude, il réfléchit à plusieurs choses en même temps, mais quand il est question de séduction, il est perdu. Divorcé de sa femme, jaloux de son fils, "le fils préféré de l'Amérique", il se "perd" dans son travail. Marco Mancassola livre une vision inédite du personnage. Comme si en vieillissant, il avait besoin d'être aimé et reconnu.

Bruce Wayne, lui, est resté un homme des médias. Après l'assassinat de Robin, il renonça à son combat, révéla son identité. Avec l'âge, ses psychoses ont dévié. Il recherche la perfection dans son corps et autour de lui. On apprend aussi comment sa relation avec Robin a évolué. Dans cette partie, l'homme a une façon particulière de faire l'amour. Entre autosatisfaction et TOC de la propreté. Quant à Mystique, son pouvoir étant de changer d'apparence, elle peut se métamorphoser en une personne d'un autre sexe. Si sa préférence va aux hommes, son don lui pose quelques questions.

Une réflexion pas inintéressante sur les super-héros après la gloire qui ne se cantonne pas au sujet restrictif du sexe. La vision de Batman demeure assez hallucinante mais proche de la vérité. Le reste n'est que l'avis de Marco Mancassola. Un livre distrayant qu'on peut lire aussi pour le titre, histoire de choquer son entourage.

Temps de livres

partager sur facebook :