Le Bâtard

Jean-Charles GAUDIN, Laurent SIEURAC

Soleil, 2008
L'Assassin royal, T. 1



Petit ? c'est ainsi qu'on l'appelle car il n'a pas de nom ? est le fils bâtard de Chevalerie. Chevalerie, c'est bizarre comme nom, mais on croisera aussi, témoin d'une imagination débordante, Le Nouveau, Vérité... Abandonné par son père et sans connaitre sa mère, c'est la misère pour Petit. Heureusement, il trouvera sur son chemin Burrich, un soldat sympa qui va s'occuper de son éducation et Fouinot, son copain chien.

Côté scénario, c'est un peu élémentaire. Il couche sur la paille, le Petit, avec pour seule chaleur celle de son copain chien et de sa maman. Il défend la pauvre fille perdue au milieu de méchants garçons (le lecteur qui pense qu'elle a toutes les chances de devenir sa copine est doué d'une folle imagination !). Son chien fidèle l'aime. Et quand on lui enlève son compagnon à quatre pattes : "c'est depuis ce jour que la graine de la solitude fut plantée en moi pour y enfoncer ses profondes racines".

Côté dessin, c'est simplet. Des figures souvent à peine ébauchées (on regardera par exemple celles des pages 16-17 ou 30-31). Des couleurs froides et sans grand caractère. C'est peut-être destiné aux enfants (et d'ailleurs il suffirait de l'inscrire quelque part sur la couverture pour que cela soit clair), mais ça n'empêche rien, c'est un album gentillet.

Marc Suquet

partager sur facebook :