Mémoire flash

Julien CARETTE, Jean-David MORVAN, Sylvain SAVOIA

Glénat, 2013
Nomad, cycle 2, T. 2



Arrouan c'est un targui, un touareg. Mais il n'y a pas que les chameaux qui le branchent car ce gars-là peut intégrer les réseaux et trouver une info en un dixième de seconde. Rendez-vous compte, il fait même ça au guidon de sa moto en poursuivant un camion et, en même temps, en surfant sur son téléphone. Faut dire qu'il a été formé par les services secrets ricains, c'est donc un bon ! Quant Kalash, sa femme, est enlevée avec sa future fille, son sang ne fait qu'un tour. Sa mission : les retrouver. Et si besoin au bout du monde. Ben, c'est le cas, dis donc, parce qu'elle a été emmenée en Corée du Nord.

Il a un côté Rambo, cet Arrouan : crâne rasé avec cicatrices apparentes (avant l'action, rase-toi pour retrouver l'homme qui est en toi...), capable de tout faire et même richesse verbale (24 pages sans dialogues sur 72). Ça pourrait le faire si l'histoire était palpitante. Ça n'est, hélas, pas le cas, le scénario étant bien classique et un peu fleur bleue : les pages souvenir d'Arrouan rêvant et se remémorant Kalash enceinte, sont un peu... charmantes et en particulier soulignées par une couleur plus passée pour le lecteur qui n'aurait pas saisi l'allusion temporelle. Le dessin et la couleur sont trop froids pour me séduire. Dommage !

Marc Suquet

partager sur facebook :